Mini-entrepôt de données du SCIFV

Données sur l'historique des feux

Composite nationale des superficies brûlées

La Composite nationale des superficies brûlées (CNSB) est un système de base de données du SIG qui calcule la superficie de forêt brûlée à l’échelle du pays pour chaque année depuis 2004. Les données sont utilisées pour aider à estimer les émissions de carbone au Canada. La superficie brûlée est déterminée en évaluant plusieurs sources de données, qui font chacune appel à différentes techniques de cartographie des feux. Le système choisit la meilleure source de données disponible pour chaque superficie brûlée et établit un tableau général national.

Données polygonales de la Base nationale de données sur les feux de forêt

Les données polygonales de la Base nationale de données sur les feux de forêt renvoient aux périmètres des feux de forêt fournis par les agences de gestion des feux de forêt, y compris celles des provinces et territoires et Parcs Canada.

Données ponctuelles de la Base nationale de données sur les feux

Les données ponctuelles de la Base nationale de données sur les feux renvoient aux positions des feux de forêts fournies par les agences de gestion des feux de forêt, y compris celles des provinces et territoires et Parcs Canada.

Données ponctuelles de la Base de données sur les grands feux de forêt

La Base de données sur les grands feux de forêt (BDGFF) réunit les données sur les positions des grands feux de forêt fournies par les agences de gestion des feux de forêt, y compris celles des provinces et territoires et Parcs Canada. L'ensemble de données ne porte que sur les feux dont la taille finale a été supérieure à 200 hectares de 1959 à 1999. Cette version a été diffusée en mai 2002, et Stocks et al. en ont publié cette année-là une analyse détaillée. La BDGFF n'est plus tenue à jour mais a été remplacée par la Base nationale de données sur les feux de forêt.

Étude d’observation de panaches de fumée en Alberta

On a rassemblé des observations sur 222 panaches du haut de 21 tours sur une période de six ans, de 2010 à 2015.

Conditions actuelles

Points chauds « Fire M3 »

Un point chaud est un pixel d’une image satellite ayant une intensité infrarouge élevée; il indique la présence d’une source de chaleur. Les points chauds de sources industrielles connues sont supprimés; les points chauds restants représentent des feux de végétation; il peut s’agir d’une forêt, d’herbage, d’une terre cultivée ou de débris d’exploitation forestière. Un point chaud peut représenter un feu ou être un point chaud parmi plusieurs représentant un feu de grande étendue. Les feux ne sont pas tous identifiables à partir d’une image satellite : certains feux sont trop petits et il arrive que l’image satellite du terrain où il y a un feu soit obstruée par une couverture nuageuse.

Estimation du périmètre de l'incendie

Les points chauds détectés par satellite peuvent être utilisés pour établir les périmètres approximatifs des zones brûlées en temps quasi réel. La couche des estimations de périmètres d'incendie sur la carte interactive du SCIFV montre l'étendue estimée de la superficie brûlée à ce jour et est obtenue par la combinaison et le traitement des points chauds de la saison à ce jour.

Risque d'incendie

Le risque d'incendie est un indice relatif indiquant le niveau de facilité pour allumer un incendie de végétation, le niveau de difficulté qu'un incendie peut demander pour être contrôlé ainsi que la quantité de dommages qu'un incendie peut causer.