Système canadien d'information sur les feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 30 août 2017

Feux actifs
Non maîtrisés Maîtrisés Intervention modulée
96 107 459
2017
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 4 870 5 780 84 47 45 981
Superficie
(ha)
2 983 460 2 527 647 118 6 100 2 772 869

Feux importants

  1. C.-B. : 8 feux (963 000 hectares brûlés). De nombreux incendies actifs menacent des infrastructures et des propriétés privées. Plusieurs ordres d’évacuation sont en vigueur et concernent plus de 2 000 personnes.
  2. Parcs Canada : 2 feux (18 000 hectares). Ces incendies brûlent actuellement en s’éloignant des routes et des lieux habités.
  3. Saskatchewan : Le feu de Preston (20 000 hectares) menace Pelican Narrows (3 500 résidents évacués).
  4. Manitoba : Le feu NE269 (14 000 hectares) menace Wasagamack et deux autres collectivités (quelque 3 700 personnes évacuées).

Mobilisation de ressources interservices

Le niveau de préparation national est de 5 au Canada et aux États-Unis. Il est de 5 en Colombie-Britannique et de 4 en Saskatchewan et au Manitoba; il est de 3 en Alberta, en Ontario et dans les aires de Parcs Canada. Les autres agences sont au niveau 1 ou 2. Les feux en Colombie-Britannique et en Saskatchewan sont responsables de la majeure partie de la superficie brûlée la semaine dernière. Presque toutes les agences canadiennes ont envoyé des ressources en Colombie-Britannique, tout comme le Mexique, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis.

Synopsis hebdomadaire

Il y a eu 4 870 feux à ce jour cette année au Canada, qui ont brûlé 2 983 460 ha. Le nombre total de nouveaux feux déclenchés est de 217, un chiffre nettement au-dessus de la moyenne pour cette période de l’année. Bien que le nombre total de feux soit jusqu’à maintenant inférieur à la moyenne décennale, la superficie brûlée est supérieure à cette moyenne (118 %).

Le danger de feu a augmenté de façon générale dans la majeure partie du Canada au cours des derniers jours, une grande zone de haute pression couvrant les Prairies. La zone de danger de feu élevé s’étend jusqu’au sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest et vers l’est jusqu’à l’extrémité ouest de l’Ontario. De l’air provenant du Pacifique apporte des températures plus fraîches en Colombie-Britannique et des conditions pluvieuses sur la moitié nord de la province, et des averses dispersées affaiblissent les feux de la région de Cariboo. Des températures élevées et un danger extrême d’incendie persistent dans les parties méridionales des provinces de l’Ouest.

Un front froid qui a traversé le nord de l’Ontario et du Québec le mardi 29 août a apporté des averses orageuses et de l’air plus frais, réduisant ainsi temporairement le danger d’incendie dans l’est de l’Ontario et dans le nord du Québec. Ce front se déplace en direction du sud-est aujourd’hui, et la vaste zone de haute pression qui suit derrière produit de forts vents chauds provenant du sud-est et traversant l’Alberta et la Saskatchewan. Une dépression tropicale qui se déplace en direction du nord-est depuis la côte atlantique apporte des averses dans toutes les provinces maritimes, mais des zones de danger élevé d’incendie subsistent ici et là entre la vallée du Saint-Laurent et le sud du Nouveau-Brunswick.

Pronotics

On s’attend à ce que le temps demeure chaud et sec dans le sud de la Colombie-Britannique. Seules des averses dispersées sont prévues, de sorte que le tiers méridional de la province reste vulnérable aux feux allumés par l’homme ou la foudre. De fréquentes averses se poursuivront dans les régions centrales et du nord, avec une bande étroite où quelques millimètres de pluie pourraient tomber sur les feux dans le sud de la région de Prince George et dans le nord de la région de Cariboo, samedi et dimanche (les 2 et 3 septembre). On prévoit qu’une crête anticyclonique se reformera et bloquera l’apport d’humidité au début de la semaine du 3 septembre, de sorte que le temps chaud et sec sera de retour dans une grande partie de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.

Du temps chaud et venteux traversera les Prairies et l'Ontario en direction de l'est entre le mercredi 30 août et le vendredi 1er septembre. Cela causera probablement un danger extrême d’incendie et une propagation accrue des feux en Saskatchewan, au Manitoba et dans l’ouest de l’Ontario, jusqu’à l'arrivée du temps plus frais et des averses prévus au cours du week-end. Cet apport d’humidité pourrait réduire considérablement le danger et l’activité de feu au Manitoba et en Ontario d’ici le milieu de la semaine prochaine.

Graphiques courants

Noter : Pour les provinces, PC = Parcs Canada

Dernière mise à jour :