Système canadien d'information sur les feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 31 août 2016

Feux actifs
Non maîtrisés Maîtrisés Intervention modulée
3 56 121
2016
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 4 832 6 121 78.9 35 40 248
Superficie
(ha)
1 390 375 2 560 577 54 5 420 1 845 593

Feux importants

Aucun

Mobilisation de ressources interservices

Le niveau de préparation nationale est de 1. Les provinces et les territoires sont tous au niveau 1. La foudre a compté pour 14 % des feux qui se sont déclarés cette semaine. La mobilisation des ressources est en deçà de la moyenne saisonnière. Les agences utilisent actuellement 6 aéronefs et 15 km de tuyaux, en plus de divers autres équipements. Les États-Unis sont au niveau 4 de préparation, la Californie, le Colorado, l’Idaho, le Montana, l’Oregon, l’Utah, le Wyoming et l’État de Washington étant en proie à des feux de grande ampleur.

Synopsis hebdomadaire

La semaine dernière, 86 feux se sont déclarés, brûlant 28 540 ha. La plupart des feux de cette semaine se trouvaient en Colombie-Britannique, en Alberta, sur les terres de Parcs Canada et en Ontario (52 %, 12 %, 8 % et 6 %, respectivement), et c’est dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon qu’on a relevé la plus grande partie de la superficie brûlée (79 % et 14 %, respectivement). À l’échelle nationale, le nombre de feux enregistrés et la superficie brûlée sont inférieurs à la moyenne décennale, sauf au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, où le nombre de feux est supérieur à la moyenne décennale. La superficie brûlée en Alberta est environ trois fois supérieure à la moyenne décennale, mais la plus grande partie a été brûlée au printemps.

Le danger de feu est faible au Yukon, et de faible à modéré à partir de l’est du Manitoba, sauf dans quelques secteurs du sud de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse, où le danger est élevé. Un danger de feu variant d’élevé à extrême persiste dans les Territoires du Nord-Ouest et dans certains secteurs du sud de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan.

En Colombie-Britannique, des restrictions de feux à ciel ouvert et de feux de camp sont en vigueur dans la région côtière. Le brûlage à ciel ouvert est interdit dans les régions de Kamloops et du sud-est. En Alberta, des avis de feu sont en vigueur dans certaines régions au nord d’Edmonton, à Parkland Beach (près de Red Deer) et dans plusieurs secteurs au sud de Calgary. Des restrictions de feu sont en vigueur dans certains parcs provinciaux de la Saskatchewan. En Ontario, des interdictions de feu totales sont en vigueur dans les parcs provinciaux de Missisagi, Sandbanks, Whitesand et Windigo Bay.

Pronotics

Un autre creux dépressionnaire important pénètre graduellement dans l’ouest du Canada, entraînant des averses et des orages presque partout en Colombie-Britannique, dans le nord de l’Alberta et de la Saskatchewan, ainsi que le long du 60e parallèle. Ce système se déplacera vers l’est, et les risques d’averses augmenteront dans le sud des Prairies et du Manitoba à partir du vendredi 2 septembre. Une haute pression dominera dans la moitié est du pays durant la fin de semaine de la fête du Travail, bien que l’ouest de l’Ontario devrait recevoir des averses ou des orages dimanche et lundi (les 4 et 5 septembre). Cette humidité se dirigera ensuite vers le nord du Québec, alors que le sud du Québec et le Canada atlantique connaîtront du temps chaud et sec. Le faible danger de feu dans l’est du Canada augmentera légèrement au cours de ces quelques jours chauds et secs, mais pas jusqu’à un niveau propice au déclenchement d’incendies. L’activité de feu est également réduite en raison de l’absence de foudre et des nuits plus longues, mais il pourrait y avoir quelques feux d’origine humaine.

Graphiques courants

Noter : Pour les provinces, PC = Parcs Canada

Dernière mise à jour :