Système canadien d'information sur les feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 17 mai 2017

Feux actifs
Non maîtrisés Maîtrisés Intervention modulée
1 10 0
2017
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 577 1 320 43.7 37 22 401
Superficie
(ha)
2 013 89 152 2 3 063 730 185

Feux importants

Aucun

<

p>

Mobilisation de ressources interservices

Le niveau de préparation national est de 1. Il en va de même dans toutes les provinces et tous les territoires, ainsi que dans les aires de Parcs Canada. Aucune agence n'a envoyé ni demandé de ressources de suppression des feux au cours de la période visée.

Synopsis hebdomadaire

Il y a eu 577 feux à ce jour cette année au Canada, qui ont brûlé 2 013 ha. L'Alberta, la Saskatchewan et l'Ontario ont compté pour la plupart des 93 feux cette semaine (39 %, 16 % et 15 %, respectivement), tandis que la plus grande partie des 167 ha brûlés se trouvait en Saskatchewan et au Manitoba (57 % et 20 %, respectivement). Le nombre de feux ainsi que la superficie brûlée enregistrés au cours de la saison en cours sont bien inférieurs à la moyenne décennale (44 % et 2 %, respectivement).

Des zones de danger de feu élevé à extrême persistent le long du 60e parallèle et dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba, ainsi que dans l'ouest et le sud de l'Ontario. Ces secteurs sont entourés de bandes étroites de danger de feu modéré, tandis que le danger est faible dans toutes les autres régions.

Une dépression en altitude dans les États américains du nord-ouest entraîne des averses en Colombie-Britannique et de la pluie ou de la neige dans la région du sud des Rocheuses, en Alberta. Cette tendance subit l'influence d'un anticyclone de surface en Arctique qui apporte des conditions fraîches, mais sèches, dans le sud des Territoires du Nord-Ouest, les deux tiers des Prairies les plus au nord, et l'ouest de l'Ontario. Une crête entraîne de l'air chaud dans le sud de l'Ontario et du Québec, tandis qu'une série de petites zones dépressionnaires poussent une bande d'averses et d'orages vers l'est, à travers les Grands Lacs et la vallée du Saint-Laurent.

En Colombie-Britannique, des restrictions de feu à ciel ouvert sont en vigueur dans la région de Cariboo. Dès le 19 mai, les feux de catégories 2 et 3 (au moins deux feux à ciel ouvert en même temps, les feux d'herbes, les feux dans des barils, les feux d'artifice et les cibles explosives et mélanges binaires) feront l'objet de restrictions dans la région de Kamloops. Ces restrictions s'appliquent aux zones situées en deçà d'une altitude de 1200 m dans les régions de Kamloops Nord et de Vernon, ainsi que partout ailleurs, peu importe l'altitude. En Alberta, des avis de feu sont en vigueur au nord du lac Athabasca, dans les comtés de Thorhild, Two Hills, Minburn, Beaver et Leduc, et dans les arrondissements municipaux de Pincher Creek et de la Première nation Piikani. Des restrictions de feu sont en vigueur dans le comté de Lamont. Au Yukon, les permis de feu et les feux à ciel ouvert autres que les feux de camp sont restreints dans les régions de Haines Junction, Burwash, Mayo, Whitehorse, Braeburn, Carmacks, Faro et Ross River. Au Manitoba, les feux à ciel ouvert sont interdits du 1er avril au 15 novembre, sauf si l'on possède un permis de feu ou si le feu se trouve dans un foyer fermé et approuvé. Les activités faisant appel à des feux d'artifice ou des lanternes célestes dans des zones boisées pourraient également exiger une autorisation écrite à certains endroits durant cette période. En Ontario, des interdictions de feu totales sont en vigueur dans les parcs provinciaux de Whitesand et de Windigo Bay. Au Nouveau-Brunswick, les activités de brûlage doivent s'effectuer entre 20 h et 8 h dans les comtés de Madawaska, Victoria, Carleton et Restigouche. Elles sont permises en tout temps dans les autres régions. En Nouvelle-Écosse, les activités de brûlage doivent s'effectuer entre 19 h et 8 h dans les comtés d'Annapolis, Digby, Halifax, Hants, Kings, Lunenburg, Queens, Shelburne et Yarmouth. Elles sont permises en tout temps dans les autres régions.

Pronotics

Les conditions fraîches et pluvieuses dans l'ouest seront remplacées par de l'air chaud et sec alors qu'une dépression en altitude se déplacera vers le centre des États-Unis, suivie d'une dépression zonale du Pacifique dans l'ouest du Canada. Un anticyclone en altitude en Arctique se déplacera vers le sud-est et traversera les Prairies, maintenant ainsi les conditions sèches. Vers dimanche (21 mai), une zone anticyclonique prendra naissance au-dessus de la Colombie-Britannique, et réchauffera la Colombie-Britannique et l'Alberta, ainsi que le sud du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. Une légère instabilité entraînera des averses ou des orages dispersés. La foudre pourrait donc déclencher des incendies aux endroits où le sol forestier est plus sec, principalement le long du 60e parallèle, dans l'est du Manitoba et dans l'ouest de l'Ontario. À mesure que la crête prendra de l'ampleur, elle dirigera de l'air plus frais autour de la dépression en altitude, qui quittera le Midwest américain et traversera les Grands Lacs durant la fin de semaine pour atteindre la baie James mardi (23 mai). L'arrivée d'air plus frais et d'humidité de l'Arctique contribuera à l'augmentation des averses dans l'est, à partir des Grands Lacs. À l'ouest des Grands Lacs, les gens devront faire preuve de prudence lors de leurs activités extérieures durant la longue fin de semaine, puisque le danger de feu s'accroîtra lentement, augmentant ainsi les risques de feu de végétation.

Graphiques courants

Noter : Pour les provinces, PC = Parcs Canada

Dernière mise à jour :