Système canadien d'information sur les feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 24 août 2016

Feux actifs
Non maîtrisés Maîtrisés Intervention modulée
4 63 124
2016
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 4 746 5 956 79.7 33 39 102
Superficie
(ha)
1 361 835 2 517 558 54 5 064 1 738 849

Feux importants

Aucun

Mobilisation de ressources interservices

Le niveau de préparation nationale est de 1. Toutes les provinces et tous les territoires sont au niveau 1 de préparation, à l’exception de la Colombie-Britannique, de la Nouvelle-Écosse et de Parcs Canada, qui sont au niveau 2. La foudre a compté pour 30 % des feux qui se sont déclarés cette semaine. La mobilisation des ressources est en deçà de la moyenne saisonnière. Les agences utilisent actuellement 3 aéronefs et 15 km de tuyaux, en plus de divers autres équipements. Les États-Unis sont au niveau 4 de préparation, la Californie, le Colorado, l’Idaho, le Montana, le Nevada, l’Oklahoma, l’Oregon, l’Utah, le Wyoming et l’État de Washington étant en proie à des feux de grande ampleur.

Synopsis hebdomadaire

La semaine dernière, 131 feux se sont déclarés, brûlant 3545 ha. La plupart des feux de cette semaine se trouvaient en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan (57 %, 17 % et 8 %, respectivement), et c’est dans les Territoires du Nord-Ouest et en Colombie-Britannique qu’on a relevé la plus grande partie de la superficie brûlée (70 % et 30 %, respectivement). À l’échelle nationale, le nombre de feux enregistrés et la superficie brûlée sont inférieurs à la moyenne décennale, sauf au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, où le nombre de feux est supérieur à la moyenne décennale. La superficie brûlée en Alberta est environ trois fois supérieure à la moyenne décennale, mais la plus grande partie a été brûlée au printemps.

Le danger de feu est de faible à modéré au Yukon et dans l’est du Manitoba, sauf à quelques endroits du sud de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador, où le danger est élevé. Un danger de feu variant d’élevé à extrême persiste dans certains secteurs de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et de l’Alberta.

En Colombie-Britannique, des restrictions de feux à ciel ouvert et de feux de camp sont en vigueur dans la région côtière. Le brûlage à ciel ouvert est interdit dans les régions de Kamloops et du sud-est. En Alberta, des avis de feu sont en vigueur dans certaines régions au nord d’Edmonton, à Parkland Beach (près de Red Deer) et dans plusieurs secteurs au sud de Calgary. Des restrictions de feu sont en vigueur dans certains parcs provinciaux de la Saskatchewan. En Ontario, des interdictions de feu totales sont en vigueur dans les parcs provinciaux de Missisagi, Sandbanks, Whitesand et Windigo Island.

Pronotics

De fortes zones dépressionnaires continuent de se déplacer dans l’ouest du Canada, maintenant ainsi des températures modérées. Une circulation zonale sur l’est du Canada recueille de l’humidité montant de l’Amérique centrale vers les Grands Lacs, et entraîne des averses et des orages sur la moitié est du pays. À l’échelle nationale, l’indice du combustible léger devrait demeurer de faible à modéré au cours de la semaine prochaine. Seules quelques zones continuent d’afficher un indice d’humidité de l’humus élevé dans le sud de la Colombie-Britannique et entre le Grand lac des Esclaves et le Grand lac de l’Ours, ce qui suggère que les risques de feu causés par la foudre et l’activité humaine seront minimaux dans les prochains jours. De grandes quantités de pluie dans certaines régions de l’ouest (p. ex., dans le centre-ouest de l’Alberta) pourraient indiquer la fin de la saison des feux à ces endroits.

Graphiques courants

Noter : Pour les provinces, PC = Parcs Canada

Dernière mise à jour :