Mini-entrepôt de données du SCIFV

Métadonnées

Superficies des points chauds saisonniers Fire M3 – Estimation du périmètre de l'incendie

Superficies des points chauds saisonniers Fire M3 – Estimation du périmètre de l'incendie

Description

Les points chauds détectés par satellite peuvent être utilisés pour établir les périmètres approximatifs des zones brûlées en temps quasi réel. La couche des estimations de périmètres d'incendie sur la carte interactive du SCIFV montre l'étendue estimée de la superficie brûlée à ce jour et est obtenue par la combinaison et le traitement des points chauds de la saison à ce jour. En raison des limites de la résolution et de l'exactitude spatiale des points chauds, les résultats obtenus par cette méthode devraient être considérés comme des estimations très grossières, et conviennent le mieux aux feux de grande étendue. Toutefois, ils peuvent être un bon indicateur de la superficie brûlée en l'absence d'une autre option de cartographie des feux.

Un point chaud est un pixel d'une image satellite ayant une intensité infrarouge élevée; il indique la présence d'une source de chaleur. Les points chauds de sources industrielles connues sont supprimés; les points chauds restants représentent des feux de végétation; il peut s'agir d'une forêt, d'herbage, d'une terre cultivée ou de débris d'exploitation forestière. Un point chaud peut représenter un feu ou être un point chaud parmi plusieurs représentant un feu de grande étendue. Les feux ne sont pas tous identifiables à partir d'une image satellite : certains feux sont trop petits et il arrive que l'image satellite du terrain où il y a un feu soit obstruée par une couverture nuageuse.

Voici les objectifs de Fire M3 : identifier et localiser quotidiennement les feux en activité au moyen de l'imagerie satellitaire de faible résolution; estimer quotidiennement et annuellement les superficies brûlées et modéliser le comportement des feux et la consommation de biomasse attribuable aux feux. En plus des images et des rapports à présenter sur le Web, les données sont communiquées aux partenaires de la gestion des incendies et de l'industrie, et sont utilisées pour d'autres modèles comme les modèles de prévision de la fumée.

Les points chauds du système Fire M3 proviennent de plusieurs sources :
1. Imagerie de radiomètre perfectionné à très haute résolution (AVHHR), offerte gracieusement par le National Environmental Satellite Data and Information Services (NESDIS) du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des É.-U.
2. Les images obtenues à l'aide du spectroradiomètre imageur à résolution moyenne (MODIS) sont reproduites avec la permission du Fire Information for Resource Management System (FIRMS) de la Land, Atmosphere Near real-time capability for EOS (LANCE) de la National Aeronautics and Space Administration (NASA), et du Active Fire Mapping Program du Remote Sensing Applications Center (RSAC) du Service des forêts du département de l'Agriculture des États-Unis. (https://fsapps.nwcg.gov/afm/).
3. Imagerie de radiomètre à balayage dans le visible et l'infrarouge (VIIRS) offerte gracieusement par le NASA LANCE FIRMS, l'Université du Maryland et le RSAC.

Le traitement subséquent des données sur les points chauds suppose la combinaison des ensembles de données provenant de multiples sources, l'estimation des conditions météorologiques propices aux feux et les comportements potentiels des feux aux points chauds au moyen de la Méthode canadienne d'Évaluation des dangers d'incendie de forêt et la cartographie des superficies brûlées.

De plus amples informations sur Fire M3 sont disponibles ici : http://cwfis.cfs.nrcan.gc.ca/renseignements/dsm/fm3

Renseignements complémentaires
Le Système de surveillance, de cartographie et de modélisation des feux de forêt (Fire M3) a été mis en service en 1998 en tant qu'initiative du Centre canadien de télédétection et du Service canadien des forêts, tous deux des organismes de Ressources naturelles Canada.

Voici les objectifs de Fire M3 : identifier et localiser quotidiennement les feux en activité au moyen de l'imagerie satellitaire de faible résolution; estimer quotidiennement et annuellement les superficies brûlées et modéliser le comportement des feux et la consommation de biomasse attribuable aux feux.

Les emplacements et les caractéristiques des points chauds sont obtenus de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États Unis (É. U.), de la National Atmospheric and Space Administration (NASA) des É. U., du Forest Service des É. U. et de la University of Maryland. Les points chauds sont identifiés au moyen de l'imagerie satellitaire infrarouge obtenue par radiomètre perfectionné à très haute résolution (AVHRR), par spectroradiomètre imageur à résolution moyenne (MODIS) et par la suite de radiométrie à balayage dans le visible et l'infrarouge (VIIRS).

Le traitement subséquent des données sur les points chauds suppose la combinaison des ensembles de données provenant de multiples sources, l'estimation des conditions météorologiques propices aux feux et les comportements potentiels des feux aux points chauds au moyen de la Méthode canadienne d'Évaluation des dangers d'incendie de forêt et la cartographie des superficies brûlées. En plus des images et des rapports à présenter sur le Web, les données sont communiquées aux partenaires de la gestion des incendies et de l'industrie, et sont utilisées pour d'autres modèles comme les modèles de prévision de la fumée.

De plus amples informations sur Fire M3 sont disponibles à la rubrique : http://cwfis.cfs.nrcan.gc.ca/renseignements/sommaire/fm3
Licences

Licence du gouvernement ouvert - Canada (http://ouvert.canada.ca/fr/licence-du-gouvernement-ouvert-canada)

Veuillez noter que vous devez accepter les conditions de l'Entente d'utilisation de la Base nationale de données sur les feux de forêt pour pouvoir accéder aux données. Cliquez sur le lien suivant pour consulter le texte de cette entente et connaître les restrictions concernant l'utilisation des données: http://cfs.nrcan.gc.ca/common/cwfis/End_User_Agreement_gen_FR.html

Ressources de données
Service Web

Pour obtenir des renseignements additionnels, veuillez consulter les métadonnées intégrées aux données elles-mêmes.