Renseignements généraux

Méthode canadienne de l'indice Forêt-Météo (IFM)

Sommaire

La Méthode canadienne de l'indice forêt météo (IFM) est formée de six composantes qui tiennent compte des effets de la teneur en eau des combustibles et des conditions météorologiques sur le comportement du feu.

Les trois premières composantes sont des indices d’humidité des combustibles; ce sont des valeurs numériques de la teneur en eau de la litière et d'autres matières organiques mortes. Leur valeur augmente à mesure que la teneur en eau diminue. Il existe un indice d’humidité des combustibles pour chacune des trois couches de combustibles : litière et autres combustibles légers, couches organiques peu tassées de moyenne épaisseur, et épaisses couches organiques compactes.

Les trois autres composantes sont des indices de comportement du feu qui représentent la vitesse de propagation du feu, les quantités de combustibles disponibles et l'intensité du feu sur le front de l'incendie; la valeur de ces trois indices est directement proportionnelle au danger d'incendie.


Structure de la méthode de l'indice forêt météo

Le diagramme ci-dessous présente les éléments de la Méthode de l'indice forêt-météo (IFM). Les calculs reposent sur des observations quotidiennes consécutives de la température, de l'humidité relative, de la vitesse du vent et des précipitations au cours des 24 dernières heures. Les six composantes standards fournissent des évaluations numériques du potentiel relatif d'incendie de végétation.

 

Structure de la méthode de l'indice forêt météo

Indice du combustible léger

L'indice du combustible léger (ICL) est une évaluation numérique de la teneur en eau de la litière et d'autres combustibles légers. Il donne une indication de l'inflammabilité du combustible léger.

Indice d'humidité de l'humus

L'indice d'humidité de l'humus (IH) est une évaluation numérique de la teneur moyenne en eau des couches organiques peu tassées de moyenne épaisseur. Il donne une indication de la combustion du combustible dans les couches organiques de moyenne épaisseur et les matières ligneuses de taille moyenne.

Indice de sécheresse

L'indice de sécheresse (IS) est une évaluation numérique de la teneur moyenne en eau des épaisses couches organiques compactes. C'est un indicateur utile des effets saisonniers des sécheresses sur les combustibles forestiers et du degré de latence du feu dans les épaisses couches organiques et les grosses billes.

Indice de propagation initiale

L'indice de propagation initiale (IPI) est une évaluation numérique du taux prévu de propagation du feu. Il repose sur les effets du vent et l'indice du combustible léger. Comme le reste des composantes de la Méthode de l'IFM, l'IPI ne tient pas compte du type de combustibles. Les taux de propagation varient selon les types de combustibles pour un même IPI.

Indice du combustible disponible

L'indice du combustible disponible (ICD) est une évaluation numérique de la quantité totale de combustible disponible. Il repose sur l'indice d'humidité de l'humus (IH) et sur l'indice de sécheresse (IS). L'ICD est généralement inférieur au double de la valeur de l'IH, et l'humidité de la couche visée par l'IH devrait aider à prévenir la combustion de la matière située plus profondément dans le combustible disponible.

Indice forêt météo

L'indice forêt-météo (IFM) est une évaluation numérique de l'intensité du feu. Il repose sur l'IPI et l'ICD, et il constitue un indice général du danger d'incendie dans l'ensemble des régions boisées du Canada.

Indice journalier de sévérité

L'indice journalier de sévérité (IJS) est un élément supplémentaire de la Méthode de l'IFM, et il constitue une évaluation numérique de la difficulté à maîtriser les incendies. Il repose sur l'IFM, mais il présente de manière plus précise les efforts attendus requis pour éteindre les incendies.

Exemples de comportement du feu dans des peuplements de pins gris

Sources de données et méthodes pour les cartes quotidiennes d'IFM